bandeau_ico
Un institut expert

ANNUAIRE

L'ICO coopère avec l'Hôpital de Cancérologie de Gansu

L'ICO coopère avec l'Hôpital de cancérologie de Gansu (Chine)

L'ICO coopère avec l'Hôpital de Cancérologie de Gansu (Chine)

The ICO cooperates with the Gansu Cancerology Hospital (China)

Institutional presentation in chinese

L'Institut de Cancérologie de l'Ouest (ICO) et l'hôpital de Cancérologie de la Province de Gansu (Lanzhou, République Populaire de Chine) viennent de signer un accord de coopération afin de créer des échanges scientifiques entre les deux établissements, et de partager des connaissances et techniques innovantes dans le domaine de la cancérologie. Une délégation française revient de Chine.


Coopération scientifique, recherche fondamentale, recherche en oncologie, radiothérapie, médecine nucléaire, pharmacie, physique médicale, sciences humaines : les domaines concernés par l'accord signé le mardi 8 juillet 2014, à Lanzhou, entre l'ICO et l'Hôpital de Cancérologie de la Province de Gansu, touchent de nombreux axes de recherche et d'échanges en cancérologie.

La délégation française qui s'est rendu en Chine du 6 au 11 juillet a été accueillie par le Président de l'Hôpital de Cancérologie de Lanzhou, M. le Professeur Xue Zhong Chen et Mme Haixiang Su, Directrice de la recherche de l'établissement de santé. M. Yves Dubourg, Directeur Général Adjoint de l'ICO, a vivement remercié ses hôtes pour l'accueil chaleureux organisé en l'honneur de la délégation.

Lors de la signature de la convention de coopération, Christian Houdoux, Directeur de la Communication, des Dons et du Mécénat et en charge des Affaires Internationales à l'ICO, a présenté la Région des Pays de la Loire ainsi que les perspectives en cancérologie, calculées à partir des estimations de l'évolution du nombre d'habitants dans la région. Ces données mettent en avant, à l'horizon 2030, une population supplémentaire de 1,3 million d'habitants dans les Pays de la Loire, et à l'horizon 2040 une augmentation de 25% de la population dans cette même région.

L'expertise de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest, exposée par M. Yves Dubourg à travers une présentation des chiffres clés, des travaux de recherche actuels et des grands projets, a particulièrement retenu l'attention des médecins chinois, notamment le projet de « protonthérapie »* porté par l'ICO et soutenu par la région des Pays de la Loire.


M. le Professeur Xiaohu Wang, Sous-Directeur Général de l'Hôpital de Cancérologie de la Province de Gansu, a dressé un tableau très complet de la cancérologie dans la province de Gansu et présenté l'organisation des services de l'hôpital.

A l'issue de ces présentations, l'accord de coopération a été signé.


UNE OUVERTURE INTERNATIONALE INSCRITE DANS LE PROJET D'ETABLISSEMENT DE L'ICO


Depuis le début de l'année 2013, la Direction Générale de l'ICO est en relation avec le Dr Li Chen, radiothérapeute chinoise en exercice en France, pour mettre en place une collaboration entre les deux établissements. Le dossier s'est concrétisé lors des Journées Scientifiques de l'ICO organisées en octobre dernier à la Cité des Congrès de Nantes et auxquelles le Dr Li Chen a participé.

Cette démarche, inscrite dans les orientations stratégiques du projet d'établissement 2013 - 2017 de l'ICO, répond aux objectifs d'échanges scientifiques internationaux que l'Institut entend développer.


L'HOPITAL DE CANCEROLOGIE DE LA PROVINCE DE GANSU


Situé dans la ville de Lanzhou, Préfecture de la province de Gansu, l'Hôpital de cancérologie regroupe 1100 professionnels dont 400 médecins. Avec 1200 lits, il offre les principaux soins en cancérologie aux patients venus des différentes villes de la province mais aussi des provinces avoisinantes comme le Tibet, Qinghai, Lingxia, la Mongolie Intérieure.

Au cours des dernières années, le développement économique exceptionnel de la Chine a beaucoup contribué à l'amélioration des équipements, de la recherche et de la formation au sein de cet établissement. Son dynamisme lui permet aujourd'hui de créer des échanges scientifiques avec des établissements similaires, renommés sur le plan national et international, ou des universités (Yale, Montréal, ...).

C'est dans ce contexte que la direction de l'Hôpital de Cancérologie de la province de Gansu a souhaité établir une coopération avec l'Institut de Cancérologie de l'Ouest au regard de ses qualités reconnues de prise en charge des patients, son esprit innovant et son excellence dans ses domaines d'interventions multidisciplinaires au cœur de la maladie cancéreuse.


DES ECHANGES SCIENTIFIQUES DE GRANDE QUALITE

Au cours de ce séjour, la délégation française a visité les plateaux médico-techniques et de recherche de l'hôpital. Elle a eu en sus l'honneur de visiter l'Institut départemental de physique de l'Académie des sciences de Chine à Lanzhou et son synchrotron, et d'échanger longuement sur l'expérience acquise en hadronthérapie, la production de Carbone (14C6+) et les thérapies par particules lourdes.

Elle s'est également rendue sur le chantier de construction d'un nouvel ensemble hospitalier spécialisé en cancérologie, qui viendra compléter dès mi 2016 à l'ouest de la ville de Lanzhou le centre existant. Elle sera dotée d'un centre d'hadronthérapie de 4 faisceaux.

La délégation a participé au Séminaire International d'échanges Universitaires de la Province de Gansu, animé par le Pr Xiaohu Wang et le Pr Jinyi LANG Président de la Société Chinoise de Radiothérapie et praticien à l'Hôpital de Cancérologie de Sichuan. Cette rencontre annuelle de 2 jours a permis au Pr Marc-André Mahé, responsable de la recherche du département de radiothérapie du site René Gauducheau de l'ICO et président de la Société Française de Radiothérapie Oncologie (SFRO), de présenter la radiothérapie en condition stéréotaxique des tumeurs hépatiques ainsi que l'irradiation médullaire totale dans les hémopathies. Le Dr Etienne Bardet, radiothérapeute à l'ICO, a présenté les techniques de radiothérapie utilisées à l'ICO dans les cas de cancer de la tête et du cou ainsi que les dernières études du GORTEC (Groupe d'Oncologie Radiothérapie Tête Et Cou), connu en Chine.
En conclusion, M Albert Lisbona, chef du service de physique médicale de l'ICO et président de la Société Française de Physique Médicale, a fait une présentation de la « nouvelle radiobiologie pour la stéréotaxie », présentation complétée par l'intervention de Mr François Paris, directeur de recherche à l'Inserm et consultant à l'ICO, sur la nouvelle biologie pour une nouvelle fragmentation.

Ces échanges se poursuivront dès novembre 2014 avec l'accueil à l'ICO, durant un an, d'une radiothérapeute de Lanzhou pour parfaire son cursus médical. Ils se poursuivront également au printemps 2015 par la visite à l'ICO d'une délégation chinoise, au cours de laquelle le comité scientifique franco-chinois sera mis en place.

La région des Pays de la Loire, déjà très présente en Chine, soutient activement cette première coopération avec l'Ouest de la Chine.

*La Protonthérapie est une technique particulière de radiothérapie visant à détruire les cellules cancéreuses en les irradiant avec un faisceau de particules, des protons. Elle est préférentiellement utilisée pour traiter certains types de tumeurs pour lesquelles la radiothérapie conventionnelle à base de photons X endommagerait les tissus sains environnants et radiosensibles à un niveau inacceptable.