bandeau actualites
Actualités

ANNUAIRE

L'INCa reconnaît l'excellence de la recherche Nantes - Angers

Recherche

Le projet « ILIAD » obtient la labellisation nationale « site de recherche intégrée sur le cancer » (SIRIC)  décerné aux meilleurs centres en cancérologie.

Le SIRIC ILIAD (Imaging and Longitudinal Investigations to Ameliorate Decision-making in multiple myeloma and breast cancer) est un consortium régional porté par le groupement de coopération sanitaire (GCS) Irecan qui associe le CHU de Nantes, l'Institut de Cancérologie (ICO) et le CHU d'Angers. Il a pour partenaires l'INSERM, le cyclotron Arronax, l'école Centrale de Nantes, les deux universités de Nantes et Angers et Atlanpole.


Porté par le Professeur Philippe Moreau, chef de service de l'hématologie au CHU de Nantes directeur du projet, accompagné du Professeur Mario Campone, directeur général de l'ICO, en qualité de co-directeur, le SIRIC ILIAD fait partie des huit nouveaux projets sélectionnés par un jury international au terme de la nouvelle vague de labellisation par l'INCa en décembre 2017.


Cette labellisation souligne la dynamique de la recherche ligérienne en cancérologie à la fois sur les volets translationnel et clinique, et son leadership sur les deux tumeurs phares du projet : le myélome multiple et le cancer du sein.


Le projet ILIAD entend développer une nouvelle approche pour répondre aux questions essentielles de la résistance des cellules cancéreuses au traitement, et de l'hétérogénéité tumorale. Une meilleure compréhension de l'évolution de la tumeur et de son environnement à toutes les étapes du parcours de soin du patient permettra de lutter contre l'échec thérapeutique pour le myélome multiple et le cancer du sein.


La recherche de traitements innovants et personnalisés au service des patients

Le projet ILIAD propose une approche originale fondée sur une analyse approfondie de la tumeur - étude fonctionnelle et longitudinale du phénotype tumoral et du microenvironnement - à l'échelle de la cellule et du corps entier grâce à trois programmes de recherche intégrés ayant pour but de :

  1. Développer des outils de médecine nucléaire et des tests biologiques pour prédire le pronostic et développer des approches ciblées et personnalisées innovantes,
  2. Combattre la résistance sous un angle fonctionnel en explorant simultanément les cellules tumorales et leur micro-environnement pendant le traitement,
  3. Développer des outils prédictifs de la qualité de vie durant le parcours de soins et de retour au travail à la fin du traitement anti-tumoral.

A terme, ils doivent notamment permettre l'identification de nouveaux biomarqueurs, de nouvelles modalités d'imagerie ou encore l'utilisation d'outils de e-santé pour prédire le retour au travail après traitement de cancer et améliorer la qualité de vie des patients.

Une démarche collective - médecins, chercheurs, enseignants, patients et associations de patients - pour bénéficier du plus haut niveau d'expertise


Le projet ILIAD s'appuiera sur les plateformes technologiques du site Nantes-Angers, et bénéficiera des expertises médicales et scientifiques en médecine nucléaire, oncologie, hématologie, sciences humaines et sociales, épidémiologie, chimie, physique et mathématiques, rassemblées au sein de 36 équipes et de 9 établissements. Ce consortium interdisciplinaire utilisera les résultats de programmes de recherche clinique et translationnel déjà en cours et financés lors d'appels d'offres nationaux ayant permis d'établir des cohortes et des bases de données cliniques ou biologiques, et développera de manière prospective de nouveaux programmes en médecine nucléaire, oncologie, hématologie et sciences humaines et sociales. Le projet place le patient au cœur de sa stratégie et sera développé en lien étroit avec des associations de patients telles que l'AF3M  (Association nationale des patients porteurs de myélome) et EUROPA DONNA (association de patientes porteuses de cancer du sein).