bandeau actualites
Actualités

ANNUAIRE

Mardi 17 octobre : Inauguration du Pôle Sport et Cancer à l'ICO

CAMI sport cancer

Ouverture officielle ce mardi à l'ICO d'un Pôle Sport et Cancer, grâce à un partenariat avec la Fédération CAMI Sport et Cancer, Malakoff Mederic et l'association Laurette Fugain.

Il est aujourd'hui reconnu que la pratique régulière d'une activité physique soutenue diminue le risque de récidive du cancer, combat les effets indésirables des traitements - tant physiques que psychologiques - et améliore la qualité de vie des patients.

Pour favoriser l'émergence de ce nouveau modèle thérapeutique, la Fédération CAMI Sport &Cancer, Malakoff Médéric et Laurette Fugain ont conclu un partenariat pour développer la création de Pôles Sport & Cancer qui permettent aux patients de pratiquer une activité physique au sein même de l'hôpital, dès le début de leurs traitements.

Le Pôle Sport & Cancer inauguré ce 17 octobre à l'Institut de Cancérologie de l'Ouest (ICO)

est l'une des huit structures qui seront déployées d'ici fin 2018 grâce à ce partenariat.

La Ville de Saint-Herblain en fait écho sur son site internet

Lire l'article de Ouest France du 15 octobre 2017

Lire l'article de Presse Océan du 17 octobre 2017

Lire l'article de 20mn_du 18 octobre 2017

Reportage Télé Nantes du 19 octobre 2017 : actualités

Reportage Télé Nantes du 19 octobre 2017 : 3 questions en plus : Le sport pour soigner le cancer

Ce nouveau dispositif permettra d'accueillir entre 100 et 150 patients par an. Anne-Marie, déjà accompagné à l'ICO - Gauducheau depuis septembre, « mesure à quel point les activités proposées m'ont aidée dans mon parcours de soins. Les séances de marche nordique et de gymnastique rythment nos semaines et nous aident à les structurer. Nous en sortons le corps souple, la tête légère, et avec un moral revigoré. Grace à la marche nordique nous sortons de chez nous et retrouvons de l'énergie, du souffle. Nous éliminons les courbatures et autres douleurs dues au traitement. C'est une technique anti-douleur épatante. La séance de gymnastique nous permet un travail individuel, plus ciblé, accompagnées des autres qui ont des difficultés similaires, et de l'éducatrice médico-sportive qui connaît ces difficultés. Nous nous réapproprions nos corps, nos muscles, en finesse. Nous reprenons confiance en nous. Nous parlons de nos limites, de nos difficultés sans gêne. Pas de compétition. Un travail varié, voire ludique, en douceur et en profondeur ».

Le Pôle Sport & Cancer de l'ICO-Gauducheau en pratique

« Un programme d'activité physique est d'autant plus efficace qu'il est débuté précocement dans la prise en charge (dès le diagnostic), qu'il est régulier et qu'il s'inscrit dans la durée » affirment le Dr. Thierry Bouillet et Jean-Marc Descotes, co-fondateurs de la CAMI.

A l'ICO-Gauducheau, grâce au Pôle Sport & Cancer, chaque patient peut bénéficier de deux séances collectives d'activité physique par semaine pendant 6 à 12 mois. Ces séances, encadrées par trois professionnels formés à l'approche pédagogique de la CAMI Sport & Cancer, se déroulent directement dans le Centre de Lutte Contre le Cancer. Les patients bénéficient également d'un bilan médico-sportif initial et d'une évaluation régulière des effets physiques et psychologiques de leur pratique physique.

Ce suivi permet une collaboration régulière avec les équipes médicales du site René Gauducheau de l'ICO, véritable fil conducteur du Pôle Sport & Cancer.

« L'activité physique personnalisée est une thérapeutique non médicamenteuse déjà proposée à nos patients depuis quelques années au sein de l'ICO. L'importance grandissante de cette thématique dans la prise en charge des patients rend indispensable le développement de cette activité. Lancer ce projet avec la CAMI Sport & Cancer est un atout car la CAMI est investie de longue date dans la lutte contre le cancer et ses praticiens en thérapie sportive sont formés à la cancérologie. Cela permet à l'ICO d'accompagner un grand nombre de patients dès le début de la prise en charge pour un meilleur contrôle de la maladie et des effets des traitements », déclare le Docteur Florence Boiffard, chirurgien, référente du Pôle Sport & Cancer qui s'ouvre à Saint-Herblain.

L'activité physique a été reconnue comme une thérapeutique non médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé en 2011. Afin de favoriser la réussite des traitements, l'approche proposée par la CAMI Sport & Cancer et ses partenaires est donc tournée vers l'amélioration des capacités physiques du patient. De plus, la pratique en groupe permet de maintenir un lien social et de lutter contre le sentiment d'isolement que peut procurer la maladie.

Grâce au soutien de Malakoff Médéric et à l'action conjointe de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest et des associations CAMI Sport & Cancer et Laurette Fugain, les séances d'activité physique proposées dans le cadre du Pôle Sport & Cancer sont gratuites.

« Notre soutien au projet Pôles Sport & Cancer illustre la volonté de Malakoff Médéric de contribuer au développement des soins de support, dont les bénéfices sont désormais reconnus, et d'en permettre l'accès au plus grand nombre. A travers ce partenariat, notre objectif commun est de permettre la création et l'évaluation d'un modèle normé et duplicable correspondant aux besoins des patients et aux attentes des soignants», déclare Hugues du Jeu, Directeur général délégué de Malakoff Médéric.

L'activité physique pendant et après le traitement du cancer, une chance supplémentaire de vaincre la maladie.

Avec 355 000 nouveaux cas par an en France, le cancer est la première cause de mortalité en France.

Des études ont démontré que la pratique d'une activité physique soutenue et régulière est un excellent facteur de prévention de l'apparition des cancers du colon, du sein, de l'endomètre et du poumon (INCa, 2017).

Ce que l'on sait moins, c'est que l'activité physique a aussi des vertus remarquables après le diagnostic des principaux cancers puisqu'elle réduit le risque de récidive de 50% en moyenne et qu'elle permet de diminuer les effets secondaires des traitements tels que la prise de poids et la perte de masse musculaire, le déconditionnement physique, les douleurs de type arthralgies, la perte de souplesse ou la fatigue. L'Association Francophone pour les Soins Oncologiques de Support rappelle d'ailleurs que l'activité physique est le seul traitement validé de la fatigue en oncologie alors qu'il constitue l'un des principaux symptômes chez les patients.

Enfin, l'activité physique améliore la qualité de vie, favorise le bien-être, le sommeil et l'autonomie et diminue l'anxiété et les risques de dépression.