bandeau actualites
Actualités

ANNUAIRE

L'ICO : leader sur son territoire pour la chirurgie ambulatoire conservatrice du sein

Chirurgie reconstructrice du sein

Dans un établissement comme l'Institut de Cancérologie de l'Ouest, la prise en charge chirurgicale ambulatoire permet de répondre à la volonté exprimée par de nombreux patients de rester le moins longtemps possible hospitalisés. L'ICO a mis en place depuis de nombreuses années une organisation spécifique et très bien rodée qui permet d'opérer dans la journée et de proposer un retour au domicile le soir même. Au regard des chiffres publiés par l'Agence Régionale de Santé en avril 2017, l'ICO est aujourd'hui leader sur son territoire concernant la chirurgie ambulatoire du sein (chirurgie conservatrice du sein).

Rapport ARS sur la chirurgie ambulatoire -  Avril 2017

La région des Pays de la Loire est leader concernant le taux global de chirurgie ambulatoire (59,3%). Ce taux lui permet de se positionner au troisième rang national en termes de « dynamique ambulatoire ».

Le taux de progression régional en chirurgie ambulatoire des Pays de la Loire est, en avril 2017, de 59,3% soit 2,7 points au-dessus du taux de progression nationale (56,5%).

Le taux de chirurgie ambulatoire du sein (chirurgie conservatrice du sein)

La région des Pays de la Loire se situe très au-dessus de la moyenne nationale avec un taux de chirurgie ambulatoire du sein de 51,7% contre 41,6%.
Les deux sites de l'ICO se positionnent en tant que leader dans le département de la Loire Atlantique pour le site René Gauducheau et du Maine et Loire pour le site Paul Papin.
Sur le site René Gauducheau le taux de prise en charge ambulatoire pour une chirurgie conservatrice du sein atteint 77,4%, pour le site Paul Papin il est de 62.6%.

Le patient acteur de sa prise en charge

Rappelons que pour améliorer la prise en charge ambulatoire au bloc, l'ICO a mis en place depuis la fin de l'année 2015, une procédure originale pour accueillir le patient debout au bloc opératoire. Destinée à préserver au mieux l'autonomie du patient et à le rendre complètement acteur de sa prise en charge, cette procédure est appliquée à tous les patients pour lesquels elle est jugée possible.

A l'heure de l'e-surveillance

L'ICO prépare, pour le dernier trimestre 2017, le développement d'une application smartphone à destination des patients opérés en ambulatoire. Le principe est simple : après l'intervention, de retour chez lui, le patient devra remplir un questionnaire en ligne. Ses réponses remonteront un "score" et déclencheront une alerte envoyée au service ambulatoire si une difficulté survient. Cette application est destinée à améliorer le suivi à domicile par une technique qui ne présente aucune contrainte pour le patient juste quelques réponses à cocher sur son téléphone.